Image Police : quelles sont les limites de l'usage de la biométrie ?

Police : quelles sont les limites de l'usage de la biométrie ?


Police : quelles sont les limites de l'usage de la biométrie ?

Bien que la biométrie soit très utile pour la police des pays du monde qui l'utilise, cette technologie présente néanmoins des limites. Des limites qui constituent encore un frein à son développement, mais qui représentent un challenge à relever pour les prochaines années.

Des limites dans l'usage global de la biométrie

Bien que le système de sécurité biométrique présente de nombreux avantages, son système a néanmoins ses limites et ne se présente pas comme une technologie parfaite. Chaque méthode d'application biométrique présente des faiblesses qui peuvent poser des problèmes à ses utilisateurs. Par exemple, si le système de sécurité biométrique utilise des empreintes digitales pour identifier ses utilisateurs et qu'un accident entraîne la perte de celui-ci, cela peut engendrer des complications pendant le processus de vérification.

Pour les méthodes de reconnaissance vocale, des maladies telles que l'angine streptococcique peuvent rendre difficile l'accès aux informations par les utilisateurs autorisés. Le vieillissement continu de ses utilisateurs est un autre facteur pouvant influer sur les systèmes de reconnaissance vocale. Le bruit dans un environnement où la reconnaissance vocale est utilisée pour identifier ses utilisateurs peut également rendre difficile l'identification de ceux-ci.

Des limites particulières pour la police

Plus spécialement pour les policiers, l'usage de la biométrie, dans la protection de la population et le renforcement des lois dans la vie réelle comme en ligne, présente des limites encre incontournable :

  • Les données biométriques ne peuvent pas être annulées: les mots de passe et codes PIN, peuvent être réinitialisés s'ils sont compromis. Ce n'est pas le cas de la biométrie. Il est clair que les jetons tels que les cartes de crédit peuvent être remplacés en cas de vol. Cependant, les données biométriques sont associées de manière permanente à l'utilisateur et ne peuvent pas être remplacées si elles sont compromises.
  • Biométrie compromise : la biométrie offre des avantages en termes de convivialité, car elle évite d'avoir à mémoriser et à gérer plusieurs mots de passe. Cependant, cela signifie également que si une biométrie est compromise dans une application, toutes les applications où une biométrie particulière est utilisée le sont également.
  • Suivi: il est probable que la même biométrie puisse être utilisée pour différentes applications et emplacements. L'utilisateur peut éventuellement être suivi si les organisations s'entendent et partagent leurs bases de données biométriques respectives, même si les schémas d'authentification traditionnels obligent l'utilisateur à conserver des identités différentes pour empêcher le suivi. Le fait que la biométrie reste identique pose un problème de confidentialité.

Un challenge pour les entreprises spécialisées dans la biométrie

Actuellement donc les experts de la biométrie ont tout intérêt à investir dans la recherche de solutions afin de repousser les limites actuelles de cette technologie. Avec le grand nombre de pays dans le monde comptant de plus en plus sur la biométrie pour améliorer la sécurité publique, la biométrie est sans aucun doute l'avenir de la sécurité mondiale.

Comme exemple à prendre dans ce travail sur la biométrie, Semlex, entreprise spécialisée dans la biométrie par exemple améliore jour après jour sa base de données comme ses prestations afin d'offrir le meilleur de cette nouvelle technologie. Cette société créée par Albert Karaziwan s'emploie chaque jour à améliorer les services biométriques dans le seul but d'assurer la sécurité dans plus de 50 pays déjà.