Image Comment la police utilise-t-elle la biométrie ?

Comment la police utilise-t-elle la biométrie ?

La technologie de gestion des identifications biométriques est tellement efficace dans la sécurité que les forces de l'ordre du monde entier l'adoptent à bras ouverts. Ils utilisent alors de manière stratégique une modalité physiologique, une modalité comportementale ou une combinaison des deux.

Les modalités d'utilisation les plus courantes sont les empreintes digitales, la reconnaissance de l'iris et du visage, la démarche et la reconnaissance vocale. La mise en œuvre rapide de la biométrie a déclenché une révolution dans le secteur mondial de la sécurité et de l'application des lois.

Biométrie pour les forces de l'ordre

Dans l'application de la loi, pour la police comme pour les sociétés privées comme Semlex, la biométrie peut être utilisée dans un certain nombre de cas:

  • Pour l'identification de criminels connus, de suspects ou de terroristes. Par exemple, les personnes qui purgent leur peine ou faisant l'objet d'une procédure judiciaire.
  • Pour les enquêtes criminelles, des agents de la police scientifique sont continuellement impliqués dans la collecte et l'appariement de modèles biométriques recueillis sur les lieux du crime.
  • Pour la surveillance, collecte de renseignements et sécurité.

Les trois cas d'utilisation ci-dessus peuvent être appelés objectifs fondamentaux de l'application de la loi. Cependant, la biométrie peut également être utilisée pour identifier les personnes impliquées dans l'application de la loi, par exemple personnel de bureau, fournisseurs de services, fournisseurs tiers, etc.

Surveillance et sécurité

Il est question d'une autre activité importante réalisée par les forces de l'ordre pour maintenir l'ordre public. Les applications biométriques sont exploitées par la surveillance des préformes comme l'a d'ailleurs fait Albet Karaziwan avec sa société dont vous pouvez retrouver les détails sur https://www.semlex-blog.com/albert-karaziwan/.

À mesure que le monde devient connecté numériquement et physiquement, le niveau de menace augmente également. Les nombres d'incidents terroristes et de cyber sécurité se sont considérablement accrus ces dernières années. Ces menaces peuvent provenir n'importe où dans le monde et peuvent affecter négativement un pays.

Les pays rivaux organisent secrètement des attaques terroristes et des cybers attaques les uns contre les autres et les citoyens respectueux de la loi doivent en payer le prix. La surveillance de masse est devenue une nécessité pour les forces de l'ordre afin d'identifier et mettre fin aux menaces à l'avance. La surveillance de masse contribue également à la collecte de renseignements qui aide les organismes d'application de la loi et de sécurité nationale à mettre fin aux crimes et aux activités terroristes.

Une utilisation pour le bien commun

Dans de nombreux pays, les forces de l'ordre introduisent des caméras de circulation intelligentes qui peuvent faire davantage que reconnaître les plaques d'immatriculation. Ces caméras haute résolution peuvent reconnaître les personnes assises dans le véhicule et déclencher une alerte si le sujet est sous surveillance.

La surveillance numérique est une autre forme de surveillance dans laquelle le trafic Internet et de communication est surveillé afin de détecter des activités suspectes. Les activités de surveillance portent atteinte à la vie privée, mais elles sont légalisées par des lois appropriées que le gouvernement a adoptées.